Protocole sanitaire et gestion de la crise dans les établissements scolaires

Face à une communication déficiente de l’administration concernant les modalités de gestion de la crise sanitaire, à la fois en matière de prévention et de gestion des cas susceptibles ou confirmés dans les écoles, difficile de s’y retrouver pour nos collègues, en particuliers pour les directrices et directeurs d’école.

C’est pourquoi le SNUDIFO47 a élaboré un dossier permettant de s’y retrouver. Il est mis à jour régulièrement.

Voir le dossier mis à jour au 25 avril

Voir le dossier mis à jour au 23 mars (modifications EPS)

Voir le dossier du 8 mars avec en annexe les fiches du MEN

CHSCT-D du 8 avril 2021

Le CHSCT-D s’est réuni ce 8 avril en visioconférence, en session ordinaire.

Prenez connaissance du compte-rendu établi par vos représentants FO.

Au sommaire :

  • Suivi des fiches SST
  • Rapport sur la visite du collège Lamoulie de Miramont-de-Guyenne
  • Rapport sur la visite de l’école Clément Marot de Villeneuve sur Lot
  • Questionnaire en ligne AESH
  • Fusion des écoles maternelle et élémentaire de Miramont-de-Guyenne (question mise à l’ordre du jour par FO)
  • Disponibilité des AESH durant la crise sanitaire

Manque de remplaçants : pas d’autres solutions que le recrutement massif et immédiat sur la liste complémentaire !

Les conséquences de la décision du ministre Blanquer de ne pas recruter en urgence la totalité des candidats aux concours de professeur des écoles inscrits sur les listes complémentaires et de réabonder celles-ci sont désastreuses dans les écoles. Partout les remplaçants manquent !

-> Lire le communiqué du Snudi-FO National

Dans les écoles du Lot et Garonne, des remontées nous signalent que les collègues absents (cas contacts, des personnes listées comme vulnérables et donc placées en ASA, des autres arrêts “maladie” habituels…) sont de plus en plus nombreux à ne pas être remplacés.

Les remplaçants manquent cruellement.

Le non remplacement de collègues met en danger sanitaire et en insécurité l’ensemble des usagers et des acteurs des écoles concernées.

Encore une fois, c’est à nous, professeurs, acteurs du terrain de pallier les manques et de gérer tant bien que mal, dans l’improvisation constante, des situations de plus en plus préoccupantes. Le contexte actuel de crise sanitaire ajoute à ces situations difficiles une angoisse de plus en plus palpable dans les écoles.

Nous invitons tous les collègues confrontés à ce problème à faire remonter les situations au syndicat et à envoyer à leur IEN (avec copie au syndicat) un courrier du type de celui que vous trouverez ci-dessous (en lien avec le contexte actuel).

D’une manière plus générale, nous vous invitons à consulter notre Fiche sur le non-remplacement que vous trouverez également en pièce jointe. Vous y trouverez des informations importantes notamment quant à la communication à faire auprès des familles.

Si vous estimez que la répartition des élèves présente des risques, nuit à la sécurité et à vos conditions de travail, remplissez le Registre Santé Sécurité au Travail en rédigeant une fiche RSST (voir pièce jointe)Envoyez-nous une copie à notre adresse email : snudifo47@gmail.com

Dans tous les cas, n’hésitez à remplir le formulaire Collègue non remplacé(e)? Je signale

Consignes du Snudifo47

Modèle de lettre à l’administration

Modèle de lettre pour les parents

Modèle de lettre pour le maire

Fiche SST 1er degré

Exemple d’email à envoyer à votre IEN :

« Objet : non remplacement d’un collègue.

Madame l’Inspectrice, monsieur l’Inspecteur,

Au nom de l’équipe enseignante de l’école de…., je me permets de vous alerter d’une situation mettant les élèves et les enseignants en condition d’insécurité. 

Nous sommes conscients des difficultés rencontrées par le service de remplacement de la DSDEN 47, néanmoins nous ne pouvons accepter d’endosser la responsabilité des conséquences de cette situation sur la sécurité et la santé des usagers et des professionnels de l’école.

Notre collègue, ….  a prévenu le service des remplacements dès …. de son absence. A l’heure à laquelle nous vous adressons ce message, aucun remplacement n’est prévu.

L’une des solutions proposée par le service de la DSDEN, est qu’un collègue assure la surveillance de tous les élèves, sa salle de classe étant mitoyenne à celle de la collègue absente OU une répartition des élèves dans les autres classes. Cette solution n’est absolument pas envisageable car elle implique que j’assume seul [que Mr/Mme …. assume seul(e)] la responsabilité de … élèves OU que les élèves soient brassés. Outre le fait que les enseignements dispensés en seraient particulièrement dégradés, cette situation nous semble particulièrement déraisonnable et irresponsable au vu de la crise sanitaire actuelle et du plan vigipirate renforcé.

Dans ces conditions, il m’est impossible OU il nous est impossible [il est impossible à Mr/Mme …] de prendre en charge tous les élèves sans la présence d’un remplaçant.

L’autre solution qui serait de répartir les élèves de la classe de notre collègue absent(e) dans les autres classes… n’est pas envisageable. Compte tenu du contexte sanitaire actuel et de l’application du protocole qui rappelle « que la limitation du brassage entre groupe d’élèves est désormais requise », cette solution est contraire au “bon sens” et n’est donc pas satisfaisante à nos yeux pour la sécurité de tous.

Pour toutes ces raisons, nous sollicitons de votre bienveillance une réponse satisfaisante pour tous, élèves, parents d’élèves et enseignants, avec la dépêche d’un remplaçant sur notre école.

Bien cordialement »

Réouverture des écoles à partir du 11 mai ? La position du SNUDI-FO

Le bureau départemental du SNUDIFO47 s’est régulièrement réuni depuis le début du confinement. Il a en particulier échangé sur l’annonce présidentielle de la réouverture des écoles maternelles et élémentaires à partir du 11 mai, confirmée mardi 28 avril par le Premier ministre.

Vous pourrez prendre connaissance de notre position, exprimée à chaque étape par nos communiqués.

Lire la suite

CHSCT extraordinaires « crise sanitaire »

Depuis le début de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, cinq CHSCT départementaux extraordinaires se sont tenus, dont 4 en visioconférence pendant le confinement. Nous avons pu obtenir de l’administration certaines réponses à nos questions, lesquelles sont cependant loin d’être satisfaisantes.

Le dernier a eu lieu le lundi 15 juin, à une semaine de la reprise générale du 22 juin.

> Prenez connaissance des compte-rendus de vos représentants FO.

Lire la suite

CORONAVIRUS : Informations et précisions pour les personnels

[Actualisées au 16 mars 2020 – 11 H 00]

Le gouvernement se moque de la santé des personnels !
Refusant de donner des consignes claires au niveau national permettant avant toute chose de protéger les personnels, le gouvernement et le ministre de l’EN, en renvoyant les décisions au niveau local, crée désordre, chaos et inquiétude généralisés. De fait, les consignes qui parviennent aux agents, ici des recteurs, là des DASEN, sont différentes d’un endroit à l’autre, sources d’inégalités de traitement, générant un grand désarroi. Face à la propagation de l’épidémie, le Premier ministre a annoncé samedi le passage au stade 3 et la fermeture des lieux publics et appellé les Français à limiter au maximum leurs déplacements, ajoutant : « Nous veillons à limiter les risques pour les Français. » Le virus ne s’arrête pas à la porte des établissements scolaires ! Les personnels de l’Education nationale n’auraient-ils pas droit à la même protection que l’ensemble de la population ?

-> En l’absence de tout cadrage national, en l’absence de garanties sur la protection due aux agents, Le SNUDI-FO et la FNEC FP-FO invitent les personnels à ne se rendre sur leur lieu de travail que sur la base du volontariat. Le ministre l’a dit dimanche matin sur France info : « Une personne qui n’est pas volontaire ne doit pas venir », notamment « si elle n’est pas à l’aise psychologiquement avec cette situation ».
-> La FNEC-FP-FO Bordeaux a été en audio conférence avec Madame La Rectrice dimanche à 15h. Elle nous a confirmé les propos du Ministre : la présence des personnels dans les établissements scolaires, quel que soit leur statut ou fonction, se fait sur la base du volontariat et aucune sanction ou retenue de salaire ne sera prise contre ceux qui resteraient chez eux. (Lire en pièce jointe le communiqué complet)

Lire la suite