SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
Compte-rendu de la CAPD du 4 juillet
Publié; le 5 juillet 2019 | SNUDIFO47

Cette CAPD, dernière de l’année scolaire, avait comme point principal à son ordre du jour la phase d’ajustement du mouvement intra-départemental.

1. Phase d’ajustement du mouvement

Les trois organisations syndicales avaient demandé une modification de l’ordre du jour de la CAPD afin de pouvoir intégrer un maximum de postes vacants ce qui aurait permis le cas échéant de mieux répondre aux vœux des collègues. Et en particulier de ceux qui sont affectés à l’aveugle en vœu 999. Refus de l’administration.
A défaut nous avons demandé qu’il y ait une phase d’affectation complémentaire à la rentrée, comme auparavant pour permettre aux collègues affectés en vœu 999 d’obtenir une affectation plus conforme à leurs attentes, comme nous l’avions obtenu après la phase informatisée. En effet, il reste 22 postes vacants, dont certains pourraient mieux convenir à plusieurs collègues. L’administration a décliné cette demande, en précisant qu’il n’est pas prévu de phase complémentaire à la rentrée.
Nous avions également fait une demande intersyndicale : que les collègues affectés sur une même commune puissent par ordre de barème avoir le choix de leur poste (Agen et Marmande). Refus de l’administration.
Dans ces conditions, unanimement les représentants du personnels ont voté contre la phase d’ajustement.

Nous précisons une fois de plus que ce votre contre n’est pas une remise en cause du travail fourni par les personnels administratifs, dont les conditions de travail ont été durement impactées par les conditions dans lesquelles le mouvement a eu lieu). Il s’agit avant tout d’exprimer notre refus des nouvelles règles du mouvement que nous allons continuer de combattre.

En conséquence de ces nouvelles procédures, cette année il y a beaucoup de demandes particulières, ce qui confirme l’appréciation des organisations syndicales sur le déroulé de ce mouvement.

-> Pour toutes questions sur les affectations et les demandes particulières, n’hésitez-pas à nous contacter.

2. Commissions d’entretien postes à profil

Il y a eu plusieurs appels à candidatures sur différents types de postes (direction, dispositif « moins de trois ans », référent ASH, coordonnateur REP, référent numérique).

-> Pour toute information, n’hésitez-pas à nous contacter.

3. Inéat/Exéat

1 refus de départ en Gironde.
1 accord d’exeat pour les Landes, dans le cadre d’une convention avec le Ministère des Armées.
Aucun Inéat n’est acté pour le moment. L’IA dit avoir alerté le Recteur de la situation déficitaire du département. Mais si le Lot-et-Garonne est déficitaire en ressources humaines, l’Académie est excédentaire. Nous continuons de suivre de près les dossiers qui nous sont confiés.
Il est clair qu’avec 22 postes vacants, la rentrée s’annonce particulièrement difficile.

4. Questions diverses

Question du SNUipp-FSU relative à la mise en place des PIAL (Pôles Inclusifs d’accompagnement localisés) en application de la circulaire du 5 juin sur l’école inclusive.
Ils seront au nombre de 13 : 12 rattachés à un collège de secteur, et 1 rattaché à la circonscription de Sainte-Livrade.
• Des réunions seront prévues dès la rentrée avec les équipes concernées (certaines le jour de la pré-rentrée).
• Ces heures de réunions seront déduites des 48 heures.
• Les notifications, ainsi que les modifications seront toujours prises par la MDPH.
(Commentaire : pourront-elles être véritablement respectées dans le cadre imposé de la mutualisation des moyens ?)
• Création d’un service départemental de l’école inclusive (espace accueil pour les familles, numéro appel unique et adresse mail).

Questions du Snudi-Fo :
1. Les effectifs en classes dédoublés
Dans certaines écoles, ces effectifs vont atteindre 16 élèves. C’est le cas à l’école élémentaire Herriot à Agen. Or, vous l’avez dit vous-même lors de la dernière CAPD, les effectifs ne peuvent valablement dépasser 12 à 14 élèves maximum pour ces dispositifs, sous peine de perdre de leur efficacité. Si ce dispositif est considéré comme une priorité, il nous apparaît indispensable que la décision d’ouvrir les classes nécessaires soit prise avant les vacances, afin de pouvoir anticiper,
notamment quant aux locaux nécessaires à dégager, et ainsi éviter une préparation en urgence à la rentrée.
Que comptez-vous faire ?
-> Réponse de l’IA : Il ajustera en fonction des effectifs constatés à la rentrée et des moyens disponibles, sachant qu’il ne dispose aujourd’hui que d’un poste.

2. Formations « mardis REP »
Lors du Conseil de formation du 20 juin, a été présentée une formation des enseignants qui vont exercer en classes dédoublées, appelée « mardis REP ». Il a été annoncé que les collègues partant en stage ne seraient pas remplacés, en raison du nombre insuffisant de remplaçants. Les autres enseignants de classes dédoublées devraient prendre en charge leurs élèves, ce qui entraînerait une organisation compliquée et une dégradation des conditions de travail des personnels et des élèves, et ce tous les mardis pendant 18 semaines.
Allez-vous mettre à disposition des moyens de remplacement pour ces formations ?
-> Réponse de l’IA : Il confirme que les remplacements ne seront pas prévus.

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo