SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
CTSD : Une fermeture en pleine rentrée, seulement deux ouvertures 3/4 : inacceptable !
Publié; le 6 septembre 2016 | Denis Detienne, Eric Lafond

Le CTSD portant sur les dernières mesures de carte scolaire s’est tenu ce 5 septembre 2016

Une fermeture en pleine rentrée, seulement deux ouvertures 3/4 : inacceptable !

Nombre de collègues attendent avec impatience la tenue du premier CTSD de la rentrée. Beaucoup d’entre eux sont partis en congés avec la menace d’une fermeture ou dans l’espoir au contraire d’obtenir une ouverture de classe car on ne sait plus comment gérer plus de 26 élèves avec des AVS, des PPS, des élèves non francophones des doubles ou triples nivea ux … On aura une pensée particulière pour les plus « chanceux » qui cumulent toutes les difficultés.

Nous évoquerons particulièrement le cas du RPI de Beauville/Engayrac qui demande l’ouverture d’une classe supplémentaire pour avoir le droit de travailler dans des conditions décentes.

Il existe dans ce RPI trois classes : PS/MS/GS à 33 élèves, un CP/CE1 à 23 et un CE2/CM1/CM2 à 25. Dans ce dernier triple niveau on y trouve 4 PPS, 2 élèves non francophones, une AVS et une seconde à venir.

Les parents et élus de ce RPI sont venus manifester devant la DSDEN pour demander cette ouverture de classe indispensable à la survie de l’école Républicaine dans leurs villages. Qui peut sincèrement dire que ce RPI ne mérite pas une ouverture ? Va-t-on laisser les parents se détourner de l’école publique au profit de l’école privée ? Attend-on la disparition simple des écoles rurales dans nos départements ?

Les organisations syndicales participent au CTSD et argumentent face aux IEN et IA pour les convaincre d’ouvrir. Le syndicat FO défend toutes les ouvertures et s’oppose à toutes les fermetures.

Nous défendons en effet une école publique de qualité et refusons toute gestion comptable de l’Éducation Nationale.

Mais que faire devant une administration qui ne respecte pas les instances officielles et décide unilatéralement du devenir de nos écoles sans porter la moindre attentions aux arguments avancés pour leur défense ? Que dire de notre IA qui refuse de recevoir une délégation de parents avant de prendre sa décision ? Comment comprendre que seuls la FSU et FO soient descendus à la rencontre des manifestants pour connaître leurs doléances ? Comment accepter qu’une IEN se bouche les oreilles en pleine séance pour ne pas entendre les manifestants ? Comment comprendre le mutisme de l’IEN de Villeneuve sur la question du RPI de Beauville ?

Il est grand temps de s’interroger sur l’utilité de certaines organisations syndicales qui approuvent ou s’abstiennent lors du vote final offrant à l’administration une certaine légitimité… partageant la même logique comptable.

L’IA a donc pris les décisions suivantes :

Fermetures : École Jasmin à Ste livrade.
Force ouvrière dénonce cette décision inacceptable, obligeant un collègue à changer de poste et d’école quelques jours après la rentrée, en dehors d’un mouvement régulier où les droits de tous et de chacun sont garantis par des règles, avec une bonification en cas de fermeture de classe.

Ouvertures : Castillones, Colayrac et provisoirement pour l’année scolaire l’école de Lavardac

On notera pour cette dernière école une attaque sans précédent sur notre statut car le poste ouvert ne couvrira que 75 % du temps. Il y aura donc une classe supplémentaire sur 3 jours et le reste de l’organisation restera à définir. Que devient la classe de l’enseignant le dernier jour ?

À ce jour, le compte n’y est pas. Force ouvrière revendique des classes à 25 élèves maximum et sur cette base, il nous manque pas moins d’une quarantaine d’ouvertures. Nous assistons depuis quelques années à la destruction de l’Éducation Nationale. Les contre-réformes commencent à faire leurs effets et la casse de notre statut s’annonce inéluctable.

Mais parce que nous pensons qu’il est toujours temps d’agir et de renverser ce mouvement, la fédération FO de l’enseignement vous appelle à nous rejoindre pour faire avancer nos revendications légitimes.

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo