SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
Remplacement... la cote d’alerte est dépassée !
Publié; le 3 mars 2016, mis à jour le 2 septembre 2016 | Eric Lafond

Année après année les dotations insuffisantes se succèdent au nom de la politique d’austérité incarnée par le pacte de responsabilité et ses 50 milliards d’euros d’économie sur les dépenses publiques.

Le nombre de postes de remplaçants fond comme neige au soleil.

Ainsi entre 2008 et 2016 le nombre d’élèves a augmenté de 103 000 alors que le nombre de postes a diminué de 1693 ETP (Équivalent Temps Plein). 1300 postes sont demeurés vacants aux concours dans le premier degré en 2014 et 750 en 2015 soit 2050 postes en deux ans et 1662 postes de remplaçants ont disparu en 8 ans. On est loin d’un retour au niveau de 2008 pourtant déjà insatisfaisant.

Dans les départements les DASEN ferment les classes pour mieux imposer les postes de la Refondation « plus de maîtres que de classes » ou « aide à l’école »… Ainsi en 2 ans 1 634 postes ont été réservés pour les « plus de maîtres que de classes ». Dans cette situation le nombre de postes de remplaçants fond comme neige au soleil.

Les classes atteignent 30, 31 voire 34 élèves par classe au quotidien !

De tous les départements les mêmes informations remontent : Chaque jour des milliers de classes se trouvent sans maitres, des milliers de PE doivent accueillir les élèves des collègues absents en plus des effectifs déjà conséquents, voire très chargés.

En Lot et Garonne,

plus de 1507 absences n’ont pas été remplacées en 2015. Il a donc manqué plus de 9 remplaçants en moyenne par jour de classe. Depuis le début de l’année scolaire, se sont déjà plus de 240 journées sans remplaçants. Quand le SNUDI-FO demande la création de 15 poste de titulaires remplaçants, la politique de globalisation des effectifs conduit à ne créer que 2 postes de remplaçants sur les nouvelles missions de décharges de directeurs d’écoles de 2 classes. La situation n’est donc pas prête d’évoluer dans le bon sens.

Pour information, sachez que dans les Yvelines il manque plus de 100 postes de remplaçants et jusqu’à 150 PE ne sont pas remplacés chaque jour dans le Gard.

« Les collègues sont à bout… »

De plus en plus dépassés par le nombre d’élèves de leur classe, augmentés des élèves de leurs collègues absents et non remplacés, contraints de gérer de plus en plus souvent des multi niveaux qui demandent beaucoup plus de temps de préparation, d’organisation, confrontés à la réunionite, les collègues sont à bout.

Dans le même temps, des centaines de PE en disponibilité faute de mutation ne sont pas mutés, des centaines de PE inscrits sur la liste complémentaire ne sont pas recrutés et des centaines de contractuels sont embauchés.

La ministre doit prendre des mesures d’urgence pour recruter immédiatement des enseignants formés, pour pourvoir tous les congés non remplacés.

Restitution de tous les postes de Titulaires Remplaçants !

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo