SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
VILLENEUVE | Sécurité | État d’Urgence
Publié; le 30 novembre 2015 | Christophe Attias

VILLENEUVE : Réunion Spéciale Horaires de Sorties et Obligations de Service

Jeudi 3 décembre, 17h30
École Élémentaire Luflade
VILLENEUVE SUR LOT

Cette réunion concerne tous les enseignants, syndiqués ou non, des écoles de la commune de Villeneuve sur Lot : nous discuterons spécifiquement des problèmes liés à la mairie qui veut imposer un service gratuit des enseignants pour faire le lien entre le scolaire et le périscolaire.
Nous présenterons les textes en vigueur et discuterons des moyens à mettre en oeuvre pour faire reculer la mairie.

Cette réunion a été déclarée comme une RIS (Réunion d’Information Syndicale) à la DSDEN : elle peut donc se substituer à une animation pédagogique à condition que vous informiez votre IEN de votre participation 48h à l’avance (modèle de courrier ci-joint).

Venez nombreux pour défendre vos droits !


Sécurité des écoles : à propos des consignes ministérielles

Si le SNUDI FO ne remet pas en cause les mesures annoncées pour renforcer notre sécurité et celle de nos élèves, il s’interroge cependant sur leur mise en œuvre concrète et sur les responsabilités qui n’ont pas à peser sur les enseignants.Retour ligne automatique

Outre le « chronophage » contrôle visuel des sacs ou l’organisation d’exercices de sécurité déjà mis en place depuis... toujours, Mme la Ministre propose d’ « éviter les attroupements devant l’établissement » et de « ne pas stationner devant l’établissement à la dépose ou à la récupération de l’élève ».

Cela relève-t’il de notre responsabilité ?

Lire l’artilce complet : Sécurité des écoles : à propos des consignes ministérielles


L’état d’urgence ne fait pas disparaître les revendications

Avec la confédération FO et son secrétaire général Jean-Claude Mailly, nous avons exprimé tout à la fois nos sentiments d’horreur et de compassion pour les victimes et leur famille, pour tous ceux qui ont eu à subir et subissent les conséquences des attentats.

Dans ce contexte, il revient à notre organisation syndicale, viscéralement attachée à son indépendance, de poursuivre son action fondée sur des principes : la défense des libertés démocratiques, le défense de la laïcité de l’école et de l’État, la défense des services publics et de la fonction publique.

Lire l’artilce complet : L’état d’urgence ne fait pas disparaître les revendications

cale
Documents Liés
Modèle de lettre RIS
Word - 12.5 ko

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo