SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
60 000 postes ? | Élections | Service des remplaçants, postes fractionnés et temps partiels
Publié; le 10 novembre 2014 | Christophe Attias

60 000 postes dans l’Éducation, vraiment ?

Quand les autres syndicats se félicitaient, voire se félicitent toujours, de la priorité donnée à l’Éducation et de la création de 60.000 postes, FO dénonçait la supercherie et mettait l’accent sur les classes toujours plus surchargées, les RASED toujours abandonnés et les conséquences des postes bloqués pour les stagiaires et les titulaires...
Cette fois-ci, ce n’est pas nous qui le disons, c’est le journal le monde...

À lire absolument sur le site du monde : 60 000 postes dans l’éducation, vraiment ?


Élections : pourquoi FO ne présente pas de candidat hors classe en CAPD ?

C’est une décision du Conseil Syndical lié à la réglementation de ces élections.
Le mandat dure 4 ans, si FO obtient 1 siège hors classe et que le titulaire part à la retraite en cours de mandat, c’est le suppléant qui siège.
Si le suppléant part à son tour à la retraite (ce qui est fort probable étant donné que si on a la chance d’accéder à la hors classe, c’est en toute fin de carrière...), l’administration effectue un tirage au sort parmi les enseignants à la hors classe en activité !
Le syndicat n’a même pas la possibilité de désigner un remplaçant.
Bel exemple de démocratie et de citoyenneté apporté par notre ministère...
Nous refusons tout simplement de prendre le risque de ne pas pouvoir assumer jusqu’au bout le mandat qui nous serait confié.


CTSD du 5 novembre sur la mise en œuvre du décret 2014-942 du 20/08/2014

Le SNUDI FO a fait une déclaration dénonçant la généralisation de la réforme des rythmes scolaires et ses conséquences sur notre statut (à l’ordre du jour du CTSD) : l’annualisation du service des remplaçants et des collègues sur postes fractionnés ou en temps partiel.

Le SGEN CFDT se félicite de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en mettant l’accent sur le nouveau bien-être que cette réforme procure aux enseignants (il semblerait qu’ils revivent…).

Le SNUipp est quant à lui très critique avec cette réforme, en s’étonnant qu’il y ait autant de dysfonctionnements : « la FSU analyse extrêmement défavorablement un certain nombre d’orientations qui donnent aux responsables locaux un pouvoir nuisible aux écoles, enseignant-es et élèves ». Malheureusement, si cette analyse rejoint la nôtre, la FSU ne demande toujours pas l’abandon de cette réforme...

Mise en œuvre du décret 2014-942 du 20/08/2014
Ce décret cible les titulaires remplaçants (ZIL, Brigades), les postes fractionnés (TRS...) et les temps partiels. La réforme des rythmes scolaire, que le SNUDI FO dénonce depuis le départ, impose pour ces personnels de travailler parfois en sur-service (soit plus de 24 heures hebdomadaire).
Attention : l’administration ne peut pas exiger que vous rattrapiez des heures liées à un sous-service (- de 24 heures). Par contre la récupération des heures en sur-service s’impose.

FO et demandé et obtenu la modification du texte au point 5 de cette note de service : « Le dépassement constaté sera récupéré dans la mesure du possible en priorité sur la période suivante ».
En effet, pour FO il est inconcevable que l’employeur puisse exiger de ses agents de travailler des heures en plus sans aucune garantie de les récupérer... Nous contestons d’ailleurs cet aspect du décret, que nous jugeons illégal sur ce point : le MEDEF en a rêvé, le ministre Hamon l’a fait (juste avant d’être remplacé) !

Pour rappel, il n’est pas possible de récupérer des heures l’année scolaire suivante.
L’administration nous assure que les récupérations se feront en concertation avec les collègues concernés. Le SNUDI FO interviendra en cas de problème.

L’administration a mis au vote cette circulaire qui entérine de fait la possibilité du sur-service et donc de l’annualisation de notre service :
Le SNUDI FO vote contre, le SNUipp, la CGT, le SGEN CFDT et l’Unsa s’abstiennent…
Il y a une logique dans cette abstention : voter contre le sur-service qui déréglemente un peu plus notre statut implique la remise en cause de la réforme des rythmes scolaires.

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo