SNUDIFO47
Section de Lot-et-Garonne
9-11 rue des frères Magen - 47000 AGEN | 05 53 47 24 72 | 07 83 26 12 47 | snudifo47@gmail.com

Syndicat des Instituteurs, Professeurs des Écoles, EVS et AVS
Après le 12 février | Mise au point | RIS
Publié; le 15 février 2013

Après le 12 février

Avec des disparités selon les départements, la grève du 12 février a été globalement très suivie dans le premier degré, particulièrement dans les communes où les projets de modification des rythmes scolaires et leurs conséquences sont déjà connus.
FO a d’ores et déjà proposé une réunion intersyndicale nationale ce lundi pour envisager les suites à donner à cette grève d’avertissement.

Alors que les différentes délégations ont été reçues par les pouvoirs publics dans tous les départements ce 12 février, non seulement le ministre a refusé de recevoir les fédérations, mais il a envoyé les CRS pour refouler les manifestants à grands coups de gaz lacrymogène aux abords du ministère !

À Agen, plus de 200 personnes ont manifesté à l’appel de FO, de la CGT et du SNUipp FSU pour l’abandon des projets Peillon, pour une véritable négociation prenant en compte les revendications.

Manifestation du 12 février à Agen

Le ministre doit entendre les revendications, il doit entendre les collègues qui ont fait grève ce 12 février.

- Les professeurs des écoles ne veulent pas du décret sur les rythmes scolaires,
- ils ne veulent pas de la double tutelle État – collectivités sur leurs missions et conditions de travail,
- ils ne veulent pas du projet éducatif territorial.
- Ils ne veulent pas de la territorialisation de l’école mise en œuvre par le décret et que généraliserait le projet de loi.

Le ministre doit recevoir d’urgence les organisations syndicales pour répondre à l’avertissement des personnels en grève pour le retrait de son décret.


Mise au point

Il n’est pas dans l’habitude du SNUDI FO de polémiquer avec les autres syndicats. Cependant, en annonçant dans la presse, avant la grève, que "les grévistes déclarés à l’Inspection d’académie ne sont pas plus de 10%", l’UNSA a franchi la ligne jaune.

- D’une part parce que ces données sont confidentielles et donc que l’UNSA ne peut pas les connaître et encore moins les rendre publiques : soit il y a faute professionnelle, soit il y a mensonge, soit les deux...
- D’autre part, s’il est tout à fait normal que des syndicats puissent avoir une appréciation différente de la réforme, c’est même une nécessité démocratique, cette méthode a un autre objectif : participer à la propagande gouvernementale visant à minimiser la mobilisation pour tenter de dissuader des collègues de faire grève.

Ce 12 février les faits ont donné tort à l’UNSA et en méprisant à ce point les craintes légitimes des collègues à propos des conséquences de la réforme Peillon, les 10% annoncés par l’UNSA pourraient bien être leur score aux prochaines élections professionnelles.


Réunion d’information syndicale

La prochaine réunion d’information syndicale organisée par le SNUDI FO aura lieu le mercredi 27 février à l’école élémentaire de St Pardoux Isaac (à côté de Miramont de Guyenne), de 9h à midi.

Nous discuterons évidemment des rythmes scolaires et de la loi de refondation. Cette réunion traitera aussi de la carte scolaire, à la veille du CTSD qui se tiendra le 28 février et du CDEN qui se tiendra le 1er mars.
Nous y ferons également un compte-rendu de la réunion du groupe de travail académique qui se déroulera le 19 février à Bordeaux et qui pourrait avoir de nombreuses conséquences sur le mouvement départemental.

Pour participer à cette RIS : cliquer sur ce lien

cale

Rechercher sur le Site
SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo